Le jeu des aveux - Ma petite menterie

Ce soir j'ai décidé de dévoiler ma petite menterie.   Je remercie Frida, Enfer-Noir, Francine pour leur participation à ce petit jeu,  Nanou la Terre aussi, qui est arrivée ce soir. Bravo Frida, tu as deviné ma petite menterie.
Et ma petite menterie est que je ne suis pas allergique aux piqures d'abeilles.

Stock Photo of  honey bee hives hive beehive apis mellifera apinae social copyright john fowlerJe passais mes étés à la ferme chez mes grands-parents qui produisaient des produits laitiers et maraîchers, des œufs, de la viande et aussi le miel. Les abeilles reconnaissaient ma grand-mère et elle ne se protégeait pas lorsqu'elle manipulait les rayons des ruches.
Un jour ma grand-mère m'a vu courir vers la maison avec un essaim d'abeilles derrière moi. On dit que j'aurais voulu jouer à l'apicultrice et les abeilles n'ont pas vraiment aimé mon intrusion. Il y avait une dizaine d'abeilles sur moi lorsque je suis entrée dans la maison et j'étais piquée un peu partout. On a eu peur pour moi mais finalement je n'ai pas eu de réaction allergique.
Je ne me souviens pas de cet événement, j'étais trop jeune et je ne me souviens pas non plus avoir été piquée par une abeille depuis. L'an dernier, j'ai été piquée sur la cuisse par une guêpe, alors là, ça fait trrrrès mal, j'en pleurais. J'ai badigeonné l'endroit avec du vinaigre et il n'y paraissait plus rien quelques heures plus tard.

Je souffre du péché de gourmandise
Je pourrais me passer de dessert mais j'aime, plus que tout, les plats en sauce, les ragoûts, les béchamels accompagnée de pommes de terre, quel régal.
Je ne cuisine pas beaucoup, Henri s'est approprié la cuisine lorsqu'on a aménagé ensemble et il prépare tous les repas. "Oust! Dehors!" qu'il me dit, "Tu es dix minutes dans la cuisine et j'en ai pour une heure à nettoyer." Mais il exagère!
Dans la période des fêtes, je me réserve une journée pour préparer mon ragoût de pattes de cochon. Henri n'aime pas manipuler les viandes et il n'a vraiment pas le goût de faire des boulettes et de désosser les pattes.
Mon plus gros péché de gourmandise, c'est la poutine, j'en suis "maniaque" et je n'en garde pas à la maison pour éviter les tentations. Par contre j'en mange à l'occasion à mon restaurant "fast food" préféré.
La poutine désigne communément un mets d’origine québécoise traditionnellement constitué de frites et de fromage en grains de cheddar frais que l’on recouvre d’une sauce chaude de type « barbecue », que l'on appelle typiquement « sauce brune » faisant fondre en partie le fromage, le ramollissant un peu. Plus sur Wikipedia

Ingrédients:
- 2 portions de frites
- 1 paquet de sauce brune (non piquante, non sucrée) (ou sauce en conserve)
- Fromage en grains, difficile à trouver en Europe, certains mettent du cheddar râpé ou à la limite de la mozzarella.

Étapes:
1) Préparez les frites
2) En même temps, selon le cas, préparez la sauce brune selon la recette sur le paquet ou amenez à ébullition la sauce en conserve. Brassez bien pour qu'elle ne colle pas.
3) Dans une assiette, versez la sauce sur les frites et le fromage. Vous pouvez ajoutez le fromage après la sauce si vous n'aimez pas le fromage fondu.
Pour finir... Déguster chaud.

J'ai été reçue par Janette Bertrand à son émission "Parler pour Parler"

Là, vous m'excuserez, je ne sais plus vraiment si c'était à l'émission "Janette veut savoir" ou "Parler pour Parler". J'étais alors membre du conseil d'administration de l'Association de Gardiennage de Montréal-Nord et Janette Bertrand avait accepté de nous recevoir et de profiter de son émission de télévision pour faire connaître notre organisme.

L'A.G.M.N. s'adressait aux parents de jeunes enfants et son but était d'échanger du temps de gardiennage. Il n'est pas facile de trouver une gardienne quand on veut faire du magasinage en paix ou aller chez le médecin, souvent, c'est à l'heure où les jeunes filles sont à l'école. Il y avait aussi plusieurs familles à faible revenu et monoparentales qui n'avaient pas les moyens de se payer une gardienne. Le membre, en gardant l'enfant d'un autre membre, était payé en coupons ce qui correspondait à autant d'heures de gardiennage, utilisables à une autre occasion. J'adorais ce système, nos enfants socialisaient avec d'autres enfants de leur âge et en plus, cet organisme organisait diverses activités nous permettant de connaître les autres membres et j'ai travaillé avec des gens formidables.


Je pesais 3 1/2 lbs à ma naissance.

Maman n'avait pas une très bonne santé lorsqu'elle m'a porté et elle a fait des crises d'éclampsie, une complication sérieuse de la grossesse. Au 7ème mois, elle a du être hospitalisé et je suis venue au monde prématurément.
J'étais très petite (3 lbs 1/2), trop petite pour sucer, mes parents ont du me faire boire avec un biberon spécial muni d'une poire pour pousser le lait dans ma petite bouche. Et on m'a couchée, à la chaleur poêle, dans un tiroir placé sur la porte ouverte du fourneau. A l'époque, le poèle chauffait était à l'huile, il ný avait pas de danger.  J'avais beaucoup d'énergie et j'ai profité assez rapidement.


Sur la photo ci contre, j'avais  11 mois.

J'ai joué du piano devant le grand chef d'orchestre Wilfrid Pelletier.

C'est moi à 5 ansJ'ai commencé l'étude du piano à 4 ans et dès l'âge de cinq ans, je recevais, avec grande distinction, un diplôme en musique de L'Académie de Québec. J'étudiais, à l'époque avec Marie-Jeanne Fortier, fondatrice de l'École de Musique de Verdun. J'ai été admise au Conservatoire de Musique et d'Art Dramatique de Québec à l'âge de dix ans, et j’avais le meilleur professeur de piano au monde, disons au Canada, Madame Yvonne Hubert
Wilfrid Pelletier, pédagogue et visionnaire, s'impliquait énormément dans la formation des jeunes talents. Différents concours étaient mis en place pour stimuler le développement de la musique et la poursuite d'études supérieures. Madame Hubert avait présenté ses élèves à un de ces concours et j'avais été retenue avec une autre candidate pour une audition avec Wilfrid Pelletier et l'OSM
J'avais treize ans et pour cette prestation, j'avais étudié les deux premiers mouvements du concerto N20 en Ré Mineur KV466 de Mozart que vous pouvez entendre sur ces vidéos.


Le grand pianiste Gulda fait ici un très beau spectacle.

Mozart concerto 20 in d, K.466 1. Allegro (1of2) Gulda

Mozart concerto 20 in d, K.466 1. Allegro (2of2) Gulda

Mozart concerto 20 in d, K.466 2. Romance Gulda

Mozart concerto 20 in d, K.466 3. Rondo Gulda


C’était ma première performance avec un orchestre. Techniquement, j'avais toutes les chances de mon coté, j'adorais ce concerto et j'y avais mis beaucoup de pratique. Malheureusement, je n'ai pas été choisie. La raison donnée, ils craignaient que je ne soit pas suffisamment attentive et que je n'attaque pas au moment voulu. Avec le recul que j'ai aujourd'hui, je dirais que cet échec était à prévoir, j'étais encore très jeune de plus il ne pouvait y avoir qu'un gagnant n'est-ce pas? Voilà que je peux affirmer que "J'ai joué du piano devant le grand chef d'orchestre Wilfrid Pelletier".


A l'âge de trois ans j'ai dételé le cheval de ferme . . .

Attelage à pissette...(ou à pinne)Vous avez raison de dire que j'étais trop petite, et je me suis mise à douter de mon affirmation. J'ai donc pris le temps de questionner ma mère.
-"Maman, est-ce bien vrai, ce que l'on dit, j'aurais dételé un cheval à trois ans?"
-" Hmmm! Attends voir, je t'avais envoyé à la ferme lorsque j'ai accouché d'Alain et il a trois ans plus jeune que toi, alors oui, tu avais trois ans."
-" Ben voyons maman, tu te trompes sûrement, à trois ans on peut pas être assez grand pour dételer un cheval."
- "Ce sont tes oncles qui m'ont rapporté ça. Il parrait que tu étais une vrai petite peste. Il devaient te surveiller continuellement."
-"Mais comment je faisais çà?"
-"Tu grimpais sur les menoirs pour détacher l'attelage. Une chance que le cheval ne bougeait pas, tu aurais pu te blesser gravement, il aurait pu te passer sur le corps."
chaînette et chevilleJ'ai fais ma petite recherche sur internet et sur le site Lescaut.com Attelage typique au Québec , j'ai trouvé le type d'attelage que mes grand-parents utilisaient à la ferme . Je crois que ça pouvait être assez simple à détacher. Vous verrez qu'il n'y a qu'une petite boucle qui retient la cheville de la chainette, lorsque la petite boucle est défaite et la cheville de la chaîne retirée, les grosses ganses suportent toujours les menoirs, un petit coup sur la fesse du cheval, il avance et tout le bataclan glisse et tombe. je pense que c'est comme ça que j'arrivais à dételer le cheval, ce serait plus juste de dire que je dételais la charette.

Chez mes grands parents, mes oncles et mes tantes
Chez mes grands parents, mes oncles, à l'avant, étaient de joyeux lurons
Et voilà que j'ai ma légende. Partout où je rencontre des aieux de ma famille, ils me demandent: "C'est toi la plus vieille à Grégoire, celle qui dételait un cheval à trois ans?"

J'ai conduit un Bulldozer

Stock Photo of  image bull dozer sitting level groundd blue sky copyright robert mcgoueySur mon billet "Un prix ... Une récompense !" du 2 janvier je devais faire 7 aveux et pour le fun j'en ai glissé un qui n'est pas vrai. Je vous demandé de trouver lequel mais comme je n'ai pas eu la participation espérée, je ne vous ai pas encore donné la réponse, et je ne vais pas la donner tout de suite. Enfer Noir m'avait alors demandé en quelle occasion j'avais conduit un bulldozer et bien voici pour Enfer Noir, mais vous n'êtes pas obligés de me croire.
J'avais environ 24 ans et j'allais souvent, les fins de semaine, faire du doombuggy avec mon amoureux, Serge, dans les pits de sable de Terrebonne. Un jour, le paysage avait changé, probablement un nouveau chantier qui se préparait. Il y avait un gros bulldozer seul dans le milieu du champ. Alors Serge monte dessus et ouvre la porte de la cabine. "Viens, qu'il me dit , peut être qu'on peut le démarrer." Alors je grimpe sur les grosses chenilles et saute dans la cabine. Je vois des manettes et des boutons. Serge pousse sur des boutons sans trop de résultat quand tout à coup, le moteur du mastodonte se met à gronder et toute la machine se met à vibrer. Qu'est-ce qu'on vient de faire là?
Serge s'y connaissait un peu en machinerie lourde et en manipulant les manettes, la machine a bougée vers l'avant, la pelle qui était accotée par terre s'est mise à creuser le terrain et le bull a levé. Ce n’était pas ce qu'on voulait vraiment faire mais en essayant les manettes on a compris assez vite leur utilité. On a levé la pelle et on s'est promené, d'un bord puis de l'autre, sans trop se rapprocher des habitations pour ne pas attirer l'attention. Et voilà que je peux dire:"J'ai conduit un Bulldozer", mais toute seule, je n'aurais pas osé.

Voici mes 7 aveux et il y en avait un qui n'était pas vrai.
LAISSEZ UNE TRACE DE VOTRE VISITE: Commentaires

Nos hivers

L'hiver c'est pas si mal, pour ceux qui ont un stationnement ou qui restent à la maison, parce que les plus gros inconvénients de cette saison sont les tempêtes de neiges alors qu'on doit subir les retards dans les transports, les routes glacées et balayées par les grands vents, les congères énormes qui nous désoriente et le pire, le verglas. Une fois tout cela passé, on découvre des paysages magnifiques et on sort la planche à neige, les skis et les raquettes. Certaines gens préfèrent le sud durant cette saison, personnellement, j'aime bien l'hiver et ça me manquerait si je devait vivre plus dans le sud.

Sur ce montage Charlie commente les photos de nos hivers

La musique est de Frank Molder
sous license

LE PIC BOIS

Le pic boisBonjour
Je me suis promenée au parc avec Charlie, il n'y avait personne! La neige était trop dur pour le ski ou la raquette. Alors j'ai marché tout le sentier sur cette belle croute blanche sans renfoncer. J'ai pris quelques photos, et ce petit vidéo.
Écoutez attentivement le silence de la brise et le bruit du pic dans le bois.






ENGLISH VERSION OF THIS POST: The woodpecker

LE GOUT DU BONHEUR - Florent



Les turbulences de la vie et de la guerre ont brisé Adélaïde. Seule la très ancienne affection de Florent éclaire encore ses journées. Et ce dernier, devenu un couturier célèbre dans le monde entier, n'a pas été épargné lui non plus : il entretient désormais une liaison agitée avec un acteur. Il va devoir une fois encore soutenir sa vieille amie car Adélaïde finit par tout apprendre sur son défunt mari... mais est-il encore temps de souffrir ? Les destins se heurtent et se conjuguent à la recherche d'une sérénité incertaine et toujours dérobée. Même si le sort en est jeté, les personnages ballottés par la vie conservent, envers et contre tout, le goût du bonheur...

Présentation de l'éditeur: Après Gabrielle, après Adélaïde, c’est au tour de Florent de poursuivre la quête du bonheur amorcée dans les deux premiers volets de la grande trilogie de Marie Laberge. C’est sur la toile de fond du Québec des années 50 et 60, un Québec en pleine mutation, que la saga s’épanouit. Et qui dit Florent dit aussi Adélaïde, Léa, Jeannine, Alex, Fabien, Rose, Aaron, Germaine... plus>>>>

Mon opinion: J'ai lu le 1er et le 2ème volet avec tellement d'enthousiasme, Florent m'a déçu, je m'attendais à mieux. Le personnage de Florent reste en second plan, malgré le titre et malgré l'ampleur de son drame relié à son homosexualité. Selon moi, les demi soeurs Léa et Leah sont beaucoup plus intéressantes et je pense que Marie Laberge aurait fait mieux en développant la relation entre ces personnages. Je me suis ennuyée sur ce livre et je pense sincèrement qu'il est de trop dans la trilogie. Je laisse quand même quelques étoiles parce que j'adore son style d'écriture.

Pour des critiques super intéressatnes, je vous invite à lire Marie Laberge - Bonheur d'évasion - MONTRÉAL - VOIR.CA

Pour en connaître plus sur cette auteur, Marie Laberge : http://www.marielaberge.com/

Pour avoir plus d'infos:
Europe: Amazon.fr
Québec/Canada :
Amazon.ca,
USA : Amazon.com

Un prix ... Une récompense !


Je l'ai reçu en décembre 2009, je ne m'y attendais vraiment pas et ça fait vraiment plaisir de voir que des personnes apprécient mon blog :) J'aime bien ce concept qui permet de créer des liens avec les bloggeurs, bloggeuses qu'on apprécie et de faire connaître leurs sites. J'ai décidé de poursuivre le jeux et j'ai fait traverser 2010 à l'image. J'espère qu'elle fera une longue route.

Voici les 7 règles à suivre pour faire honneur à ce prix:

1. Remercier le(s) donneur(s)

2. Mettre le(s) donneur(s) en lien

3. Copier l'image et la montrer sur son blog

4. Raconter sept choses inconnues sur soi-même

5. Offrir, à son tour, le prix à sept blogueurs

6. Ajouter leur lien

7. Et leur annoncer qu'ils doivent à leur tour faire honneur à ce prix

Alors je fais mes devoir :

1. Merci Enfer Noir pour cette récompense. Malheureusement, le billet qui dédiait les prix n'est plus disponible et je ne me souviens plus qui d'autre a reçu une récompense.

2. Tempérence (anciennement Enfer Noir) est un très beau blog d'une conception remarquable. Tempérence nous offre des pensées, des réalisations uniques, il faut y faire un tour pour découvrir son oeuvre.

3. Elle figure déjà.

4. Qu'est-ce que je vais donc avouer et que je n'ai pas déjà dit dans mes billets, remarquez que vous n'êtes pas obligé d'y croire ;-)))))

Aie! pour le fun, pouvez vous dire lequel de ces aveux n'est pas vrai?

  1. Je souffre du péché de la gourmandise.

  2. J'ai joué du piano devant le grand chef d'orchestre Wilfrid Pelletier.

  3. A l'âge de trois ans j'ai dételé le cheval de ferme qui a pris le bord du rang.

  4. J'ai conduit un Bulldozer.

  5. J'ai été reçue par Jeanette Bertrand à son émission "Parler pour Parler".

  6. Je suis alergique aux piqures d'abeilles.

  7. Je pesais 3 1/2 lbs à ma naissance.

5. C'est pas facile à départager, Je voudrais offrir cette récompense à tous sans exception, car vous accordez beaucoup de temps a faire vos billets et à les publier sur la blogosphère. C'est peut être le premier award de 2010, ne vous sentez pas obligé de poursuivre la chaîne.
  • Pur bonheur: Jeune retraitée à la campagne, elle aime la nature, les animaux. Son blog est plein de fraîcheur et comme son nom le dit, un pur bonheur et elle vient de publier une recette de gateau au Rhum. Bravo!

  • Galets de Nonza: Je viens de découvrir ce blog. Florence nous offre des images extraordinaires de son île, la Corse et de son art, les galets et les bois de sa plage. Ses images sont accompagnées de citations, objets de méditation. Florence, merci de partager ton art avec nous.

  • Kobico : J'ai fait sa connaissance sur les blogs Multiply "Little japanese girl", citoyenne du monde, Kobico est multilingue. Elle aime le cuisine, jardiner, la photo. Ses billets sont doux, pleins de gentillesse, de délicatesse. Il faut la lire.

  • Réflexions d'une femme heureuse: Freda affectionne les chats, les croisières et la belle musique. Les pages de son blog sont une pure évasion avec les images et les récits de ses voyages et de ses sorties au concert. Merci Freda pour le partage.

  • C'est Ainsi: Je visite France depuis peu. Rêveuse, elle adore la photo et nous fait connaître sa famille, sa maison, ses murs de pierres, son petit coin du sud de la France. Elle aime bien la compagnie et ses billets sont joyeux et il faut la connaître.

  • Melocat : C'est un blog tout en musique, un petit coin peinard pour y reposer. Vous qui passez par là, vous y passerez un agréable moment.

  • Dionnée: Ses billets sont patience, pardon, amour, partage. Dom est Administrateur du groupe Multiply "Le Petit monde de Dom". et on l'aime. Bravo Dom!

6. Et les liens:


7. J'y vais! ce sera fait d'ici quelques heures

THE 2010 BLOGGER APPRECIATION AWARD !

------------------------------------------------------

Mise au point le 4 janvier 2010

Pour tous ceux qui lisent ce billet, vous devez deviner lequel des 7 aveux n'est pas vrai.

Je vous reviendrai dimanche le 10 janvier pour donner la réponse

------------------------------------------------------