Grippe A(H1N1): Le vaccin

Stock Photo of adult person background crop education female health copyright insadco Ca fait plusieurs jours que je retourne cette question dans ma tête. Pourquoi y a t'il autant de gens qui nient la gravité de la grippe A (H1N1). Faut-il croire les plus optimistes et s’ils avaient tort? Moi ça me fait peur parce qu'il y a trop de contradictions.

Samedi, à l'hôpital, l'officiant de le messe dînait avec nous et nous disait d'un air fanfaron:
- "Il n'y a rien de vrai dans tout ce qu'on dit à propos de cette grippe, ce sont les compagnies pharmaceutiques qui veulent faire un coup d'agent avec leur médicament Tamiflu. De plus je ne comprends pas pourquoi le diocèse de Gatineau enlève l'eau de ses bénitiers, c'est ridicule."

J'ai été estomaqué, cette personne a un poste d'autorité en tant que ministre du culte et à mon avis, il ne devrait pas s'exprimer de cette façon sur un sujet aussi grave et dont il n'a pas l'expertise. Il y avait plusieurs personnes âgées de plus de 80 ans à cette table. A ce que j'ai cru comprendre, elles sont à risque et en plus bénévoles dans un hôpital. Que l'industrie de la religion se contente donc de s'occuper de ses âmes. L’Église n'est vraiment pas bien placée pour parler du coup d'argent que pourraient faire les autres industries. ….. Il y a aussi la foi en cette Divinité qui décidera si lui ou elle sera frappé ou non de ce mal. Voilà que ça me rend méchante, ce ministre du culte ne s'exprimait qu'à titre personnel mais….

Bon laissons ce monsieur de coté, il est vrai que beaucoup de gens pensent comme lui : "selon sondage La Presse Canadienne-Harris-Décima, seulement 45% des répondants au Canada (48% au Québec) ont affirmé avoir l'intention de se faire vacciner" Grippe A(H1N1): faut-il craindre le vaccin?. Je respecte le choix de chacun de ne pas se faire vacciner, de l'attraper à ses risques ou non, c'est une décision personnelle, chacun étant maître de sa personne.

Mais où s'arrête la responsabilité de chacun concernant la contagion. Un professeur de classe, un coach de hockey, une gardienne d'enfant, un chauffeur d'autobus, un ministre du culte, ne sont-ils pas des véhicules de propagation de la maladie, si jamais ils l'attrapent, ils sont, paraît-il contagieux 24 heures avant l'apparition des symptômes. Ne serait-ce pas une marque de respect pour tous ceux qu'ils côtoient tous les jours de se faire vacciner, au moins pour minimiser le risque de l'attraper et de la transmettre.

Je vis avec une personne qui a failli mourir d’une méningite et je vais me faire vacciner pour ne pas entrer cette maladie dans notre maison. Il est vrai que le vaccin pourrait entraîner des effets secondaires mais je n’ai aucune crainte. Je suis certaine que la grippe A(H1N1), si jamais je l’attrapais, serait bien pire.

Qu’est ce que vous en dites?


ENGLISH VERSION OF THIS POST: SWINE FLU: The vaccine

3 commentaires:

  1. Je suis mitigée....

    D'un côté, si je pourrais être sûre de ne pas l'attraper, j'irais me faire vacciner.

    D'un autre, puisque je semble être un aimant à maladies, ma peur me dit de ne pas le faire.

    Troisième point, je suis allergique aux oeufs, donc, selon moi, je ne peux même pas recevoir ce vaccin....

    Que fais-je? Je me le demande bien!!!

    Bonne nuit, chère Gelisa!
    -xxx-

    RépondreSupprimer
  2. Voilà toute une question,

    Personnellement, je n'ai pas l'intention de me faire vacciner.

    Mais, je ne travaille pas, je n'ai pas un système immunitaire fragilisé, je ne suis pas enceinte, je n'ai pas plus de 65 ans.
    Mais je côtoie tout de même des groupes de gens (cours, concert, centre d'achat, épicerie).
    Donc, je suis susceptible de l'attraper.

    Je crains un peu le vaccin.
    J'ai eu, une fois dans ma vie, un vaccin contre la grippe, et quelques jours plus tard, j'étais clouée au lit pour 3 jours avec une grosse fièvre et tout ce qui va avec, c'est-à-dire, douleurs musculaires, céphalées et toux.

    Réaction au vaccin ou coïncidence?

    Toujours est-il que je ne me suis plus jamais fait vacciner par la suite, même si je travaillais en milieu hospitalier.
    Je n'ai jamais eu de grippe pour autant, quelques rhumes bien sûr, mais jamais de grippe.

    Donc, je continue de lire et d'écouter tout ce qui s'écrit et se dit sur le sujet, avant de me faire une idée définitive.

    RépondreSupprimer
  3. Excellent ce billet Gelisa.
    Et ce prêtre...Manque de professionnalisme total.

    Je suis en réflexion présentement.Je me fais vacciner chaque année contre la grippe et ce, depuis 3 ans. De la façon où vont les choses, il y a un juste milieu entre l'indifférence totale et la peur de tout. Quand nous avons affaire à une pandémie, je crois le danger réel, surtout lorsqu'il s'agit de la même souche que la grippe espagnole. L'homme ne possède pas la vérité absolue et en même temps, l'homme oublie. En sommes-nous conscient?
    Comment pouvons-nous être si certain d'être protégés ou de minimiser la chose? Avons-nous oublier les événements de septembre 2001?

    RépondreSupprimer

ENVIE DE LAISSER UNE TRACE DE VOTRE VISITE OU DE DONNER VOTRE AVIS? N'HÉSITEZ PAS A ÉCRIRE UN COMMENTAIRE.

Notez que je me donne le droit de supprimer tous les messages injurieux et le spam. Merci de votre passage et à bientôt.